Quel type de barrière de sécurité choisir pour sa piscine ?

Quel type de barrière de sécurité choisir pour sa piscine ?

Que le bassin soit enterré ou semi-enterré, différentes normes de sécurité pour une piscine doivent être respectées, pour limiter les risques de noyade. Parmi celles-ci se trouve l’installation d’une barrière de sécurité, notamment pour préserver les enfants de tout risque d’accident. Mais quel type de barrière de sécurité choisir pour sa piscine ?

Une barrière de piscine homologuée

Pour être reconnue comme moyen de sécurité efficace, la barrière de sécurité doit être conforme à la norme NF P90-306. Plusieurs obligations sont contenues dans cette norme ;

  • la barrière doit notamment empêcher tout franchissement par les enfants de moins de cinq ans, avoir une hauteur minimale de 1,22 mètre et un système de fixation qui résiste à l’arrachement,
  • elle doit être suffisamment solide pour résister à des chocs ou lancers d’objets d’au moins 50 kilos,
  • elle doit également être installée à au moins un mètre du bord intérieur de la piscine et à plus de 1,10 mètre d’un support qui favoriserait son escalade,
  • il est aussi recommandé de ne pas laisser d’objet autour de la clôture qui pourrait être utilisé pour escalader celle-ci. Ainsi, la barrière de sécurité crée un périmètre infranchissable pour les enfants, tout autour du bassin.

Les types de barrières homologuées

Il existe trois différents types de barrières répondant aux normes de sécurité pour une piscine. Le choix doit se faire en fonction du budget, de la place disponible et de l’esthétique recherchée.

  • On trouve d’une part la barrière fixe, prévue pour une installation permanente, avec un ancrage au sol des poteaux et huisseries par vissage ou coulage dans le béton ; elle offre un large choix : barrière pleine ou aérée, de type barreaux ou grillage.
  • Ensuite, la barrière amovible est pertinente lorsque la présence d’enfants n’est qu’occasionnelle ou pour clôturer le bassin lorsque l’on quitte son domicile ; leur caractère démontable évite l’inconfort visuel simplifie l’accessibilité de la piscine lorsqu’il n’est pas nécessaire de protéger l’accès au bassin.
  • Enfin, la barrière escamotable est un compromis entre les deux premières, offrant tout à la fois sécurité, discrétion et facilité d’utilisation. Plusieurs matériaux sont possible, à condition qu’ils soient lisses pour éviter tout risque de coupure ; doivent ainsi être privilégiés le PVC, les panneaux de verre voire le bois.

Si vous avez besoin d’un professionnel pour mettre votre piscine aux normes de sécurité, vous pouvez faire appel à un artisan qualifié dont vous trouverez les coordonnées dans l’annuaire du site.

Pour en savoir plus :

Articles en relation