Mettre une piscine en hivernage

Mettre une piscine en hivernage

Un peu avant que se pointe la saison froide, c’est le temps de préparer sa piscine à passer l’hiver en mode hivernage. Voici un aperçu des techniques recommandées et astuces permettant d’éviter que le bassin et les équipements ne s’endommagent. Puisque cela nécessite un protocole d’entretien assez exigeant pour les régions froides, avoir recours à des spécialistes vous évitera de prendre des risques.

Ne pas vider le bassin !

Si les beaux jours et le temps des baignades sont révolus, ce n’est pas une raison pour vider jusqu’à la dernière goutte le bassin de la piscine pendant plusieurs mois. Un bassin vide va encaisser la pression du terrain de plein fouet. Cela pourrait résulter en des mouvements du bassin, la formation de fissures sur les parois, l’endommagement du revêtement, des conduits qui gèlent, et des équipements qui brisent, etc.

Que signifie mettre en hivernage ?

Cette opération sert à protéger le revêtement et la structure, en plus de conserver l’eau au cours de la saison froide. Celle-ci pourra être réutilisée au printemps venu.

Il s’agit d’une technique d’entretien qui implique d’avoir recours à un savant dosage entre divers produits, des équipements spécifiques (comme une bâche), et poser régulièrement (parfois tous les jours) certains gestes de surveillance et d’entretien.

Ces mesures ne doivent pas être mises en œuvre avant que la température de l’eau ne descende sous les 12°C (et se stabilise). C’est donc une affaire de météo qui dicte le bon moment pour lancer les opérations : car à partir de cette température précise, les micro-organismes et les algues ne sont plus en mesure de se développer.

Les types de techniques d’hivernage

On parle de techniques active et passive.

La première technique (active) consiste à faire tourner sa piscine au ralenti. Pendant quelques heures par jour, le fonctionnement de la filtration est remis en marche afin de maintenir l’entretien du bassin. Cette technique convient aux installations situées dans des régions au climat assez doux, ou encore à celles équipées d’un système de chauffage permettant de défier le gel.

Quant aux bassins implantés dans des zones où l’hiver est plus rigoureux, ils nécessitent le recours à la technique passive. Tous les équipements sont mis à l’arrêt, alors qu’un protocole plutôt pointilleux comportant une série de mesures s’avère nécessaire. Mais la majorité du temps, les équipements sont en dormance.

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour repérer les entreprises spécialises en vente, réparation et entretien de piscines pour obtenir un service complet et professionnel d’hivernage.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser