Sable, zéolite ou billes de verre pour le filtre à sable ? 

Sable, zéolite ou billes de verre pour le filtre à sable ? 

Quand vient le temps de se demander comment entretenir le système de filtrage de sa piscine, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte, entre autres, la qualité de filtration espérée, son budget, et le temps d’entretien dont on dispose. Saviez-vous qu’en dehors du filtre à sable, figurant parmi les solutions de système de filtration les plus prisées, il existe d’autres matières filtrantes dotées de propriétés différentes ?

Pourquoi un média filtrant nécessite d’être entretenu

Peu importe le média filtrant que vous choisirez, il importe de le nettoyer sur une base régulière, afin que votre filtre ne s’encrasse pas. Cette opération est appelée contre-lavage et elle a pour but d’évacuer les bactéries qui pourraient s’être accumulées et développées dans le système. L’eau purifiée de la piscine pourra ainsi être aspirée par la pompe, puis passer ensuite à travers le média filtrant débarrassé des impuretés accumulées.

Le sable comme média filtrant

Le sable est sans aucun doute le plus commun des médias filtrants pour piscine. Il a l’avantage d’être disponible partout. Cette matière présente un excellent rapport qualité / prix. Reconnu pour sa finesse de filtration, qui se situe entre 30 et 40 microns, le sable procure une filtration efficace. Sa finesse peut même être améliorée (allant jusqu’à 10-20 microns) lorsque du floculant est ajouté à l’eau du bassin.

C’est la matière la moins chère, disponible entre 10-20 euros pour 25 kg. Toutefois, le sable exige de l’entretien, car il a tendance à s’encrasser très vite. Cela a pour incidence d’engendrer une consommation d’eau accrue. Souvent, l’agglomération de sable génère même une baisse de performances.

La zéolite

Cette matière provient de pierres d’origine volcanique. Il s’agit d’une poudre minérale qui peut être utilisée en tant que média filtrant seule ou mélangée avec du sable. Sa finesse de filtration de 5 microns est considérablement plus fine que celle du sable. La zéolite contribue à stabiliser le pH et par conséquent à réduire la consommation de correcteur de pH.

La zéolite est plus chère que le sable (~40 euros pour 25 kg), mais cela en vaut la peine, étant donné ses performances nettement supérieures.

Des billes de verre comme média filtrant

Ce ne sont pas les billes avec lesquels vous jouiez dans votre enfance, mais plutôt de minuscules billes sous forme de granulés de verre poli et recyclé. La finesse de filtration de ce matériau est de 15 microns, et peut être optimisée à 5 microns, en étant combiné avec un floculant.

La particularité du verre est qu’il évite que se forme un biofilm, c’est-à-dire des grains s’agglomérant en paquets avec des bactéries, ce qui génère une sorte de film gluant. L’apparition de biofilm affecte les performances du système de filtration. Ceci donne lieu à l’apparition de chloramines. Cette matière écologique consomme moins d’eau et de produits de traitement. Cela coûte toutefois assez cher, entre 21-28 euros pour 25 kg.

Pour plus de conseils concernant les matières filtrantes pour piscine, n’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour repérer des spécialistes d’entretien de piscines.

En savoir plus :

Quel système de filtrage utiliser pour sa piscine ?